RubaliseUSANotre démarche

Depuis sa création, ce blog a été l'objet de critiques de la part d'une partie de la communauté sceptique et zététique française. Nous souhaitions reprendre en détail ces critiques et rappeler quelle a été notre position et notre approche  :

- Nous avons précisé que nous défendions un abord scientifique de l'étude des phénomènes réputés ou dits paranormaux. Nous n'avons pas pour but de nous positionner envers des hypothèses "sceptiques" ou "pro-parapsychologiques". Nous pensons qu'il existe des théories intéressantes et de qualité aussi bien parmi les universitaires sceptiques et parapsychologues. En l'état actuel des choses, au vu de nos connaissances, il nous paraît difficile de conclure dans un sens comme dans l'autre et c'est cette position de doute - un doute scientifique - qui nous essayons de proposer.

- Nous avons précisé que nous étions ouverts au dialogue et à l'échange : c'est pourquoi nous avons choisi un blog qui permet de poster des commentaires. Nous publions les commentaires et nous essayons d'y répondre en respectant nos interlocuteurs. Nous sommes prêts à revoir, modifier voire même supprimer certains de nos articles selon les connaissances transmises par nos lecteurs. Nous ne prétendons pas être parfaits. Nous sommes des étudiants et nous ne faisons que proposer des réflexions à la suite de nos lectures détaillées d'articles parapsychologiques et sceptiques.

- Le pôle scepticisme et non-psi de GEIMI, après avoir analysé dans le détail un certain nombre de publications parapsychologiques et sceptiques, est arrivé à la conclusion qu'une partie de la communauté sceptique ne jouait pas le jeu : des sceptiques ne connaissent pas les publications de parapsychologie et certaines critiques nous semblent être des déformations ou des erreurs. Nous pensons que cela n'est pas la conséquence d'une analyse scientifique et objective des données. Certains des étudiants ont tenté d'alerter les groupes sceptiques et/ou on fait parvenir des critiques de certains articles présents sur les sites du cercle zététique et du laboratoire de zététique. Nous n'avons pas reçu de réponse et aucune modification n'a été effectuée. Nous ne comprenons pas ce décalage entre l'approche ouverte affichée par ces organismes sceptiques et ces non-réponses.

- Notre objectif n'est pas de lutter contre la zététique : nous sommes d'accord avec les données issues de la zététique dans  la majorité des cas et nous pensons que ces informations sont utiles pour le grand public. Mais nous regrettons qu'une partie des sceptiques effectue un travail de doute qui ne va que dans un sens. Nous avons donc souhaité proposé, à travers le pôle scepticisme de GEIMI, un doute aussi bien envers les données sceptiques que parapsychologiques. Notre objectif prioritaire est le développement des connaissances scientifiques sur le sujet ce qui implique selon nous un regard "acéré" sur les données disponibles.

- Notre projet rejoint un courant de pensée plus vaste qui a pu voir le jour par le biais d'internet. Il nous semble qu'une forme de désinformation pseudo-sceptique s'est développée car les scientifiques travaillant sur le sujet n'avait pas les moyens de s'exprimer suffisamment médiatiquement pour contrer ces procédés (ou préferait ne pas rentrer dans ces controverses). Depuis quelques années, des documents ont été diffusés sur Internet à ce sujet qui interrogent certains procédés sceptiques. Certains auteurs sceptiques commencent eux-même à s'interroger lorsqu'ils comparent en détail les publications parapsychologiques et sceptiques. Mais encore aujourd'hui, une partie des sceptiques ne veut pas entendre parler de cela. Ainsi, si certains membres des organismes sceptiques ne sont pas intéressés par ces données, peut-être qu'une partie du public pensera comme nous qu'il est nécessaire d'être prudent et critique aussi bien envers les écrits parapsychologiques que sceptiques.

- Enfin, nous ne souhaitons pas voir disparaitre la zététique. Nous pensons que son développement est une bonne chose lorsqu'elle est le moteur de l'esprit critique et de la diffusion de la pensée scientifique. Mais les dérives actuelles ne nous paraissent pas positives : elles semblent porter atteinte au développement de la recherche scientifique sur ces sujets. Nous espérons que la communauté sceptique française pourra bientôt contribuer à l'avancée des recherches en se mettant à jour des données scientifiques actuelles et en proposant des protocoles, des critiques et des remarques de qualité. Il s'agit peut-être du meilleur moyen de mettre un terme aux débats sur l'existence ou l'inexistence du psi.

Notre approche peut-être synthétisée par les différents points suivants :

  • Objectivité : nous consultons autant les travaux parapsychologiques que sceptiques,

  • Ouverture : il est pour nous indispensable d'échanger avec les personnes qui pensent différemment,

  • Respect: nous publions tous les commentaires, nous laissons la parole à chacun et nous respectons nos contradicteurs. Pour nous, les approches qui ridiculisent les positions de ceux qui pensent autrement sont à proscrire.

  • Rigueur : nous essayons de critiquer de façon détaillée et surtout, de façon argumentée, les différents travaux que nous consultons. Il nous parait également essentiel de se référer à des travaux scientifiques et de qualité.

Voyons à présent les réactions et les critiques que nous avons récolté avec une telle approche:

Réactions et critiques

Faire ce travail de recension n'est pas particulièrement amusant. Il nous parait néanmoins nécessaire pour clarifier certains points et éviter que certaines contre-vérités, qui semblent viser à discréditer ce blog, ne soient diffusées sur Internet. Paradoxalement, elles montrent la nécessité de ce blog et les techniques utilisées par certains sceptiques pour discréditer les données qui ne leur conviennent pas. Nous mettrons progressivement à jour cette page en citant à chaque fois les sources des critiques et de ce qui a pu être entrepris à l'égard de ce blog.

Briser l’anonymat

« ****** fait partie des rédacteurs de ce site : le psi m'a permis de le découvrir. » Dom Trisken, commentaire sur notre blog

« Le nom des rédacteurs transparaît de façon tellement évidente, rien qu'au vu de la nature de la prose et de son style, que vouloir préserver à toute force un quelconque anonymat est comique. (**modération des données sur l'anonymat**) » Dom Trisken, commentaire sur notre blog

> Peu de temps après après l’ouverture du blog, une personne en particulier a essayé de briser l’anonymat que nous avions pourtant mis en avant pour des raisons personnelles. Est-ce vraiment respectueux ?

Tracer les ordinateurs

« et j'ai été surpris de constater que l'auteur à l'initiative de ce blog (et dont je respecterai la volonté d'anonymat dans cet article) avait fait des mises à jour récentes de son site depuis l'IMI (Institut Métapsychique International) » Nicolas Vivant, sur le blog de l’Observatoire Zététique

> Un membre de l’OZ a tracé l’une des personnes qui avait posté un message et a indiqué sur Internet le résultat de ses recherches. Est-ce là aussi des façons de faire respectueuses de la vie personnelle d’autrui ?

Vous faites ça pour gagner de l'argent

"La pub Google est là pour rapporter un peu d'argent, le nerf de la guerre". Bernard, commentaire sur notre blog

> Nous ne gagnons pas d’argent avec ce blog. Les publicités sont insérées directement par l’hébergeur du blog.

Vous bannissez des commentaires les sceptiques. Vous ne publiez pas les commentaires des sceptiques

http://ufo-logic.xooit.com/t877-La-zetetique-n-est-pas-un-sport-de-combat.htm?start=60

> Une personne sur ce forum prétend avoir été bannie, laissant entendre que nous ne publions que les commentaires allant dans notre sens. Nous avons publié tous les commentaires que nous recevions et nous n’avons jamais banni personne (c’est d’ailleurs impossible techniquement avec cet hébergeur).

Vous êtes ridicules

"J'ai lu quelques ligne de votre blog. Il est très drole, et ridicule."  Bernard, commentaire sur notre blog

> Nous avons demandé à Bernard de plus amples précisions. Il ne nous a pas répondu. Si nous nous trompons sur certains points, pourquoi pas ! Mais il faudrait encore nous le démontrer.

Vous êtes des croyants

« Bref, un groupe de bons croyants voulant discréditer les sceptiques en essayant de les prendre à contre-pieds. » Dom Trisken, commentaire sur notre blog

« C'est plus intéressant pour apprendre comment un croyant en la réalité du "Psi" fait pour conserver et justifier sa croyance, que pour le contenu réellement scientifique... » Venom

> Pour certains, puisque nous critiquons parfois des dérives sceptiques, nous sommes forcément des croyants. Pourtant, nous avons toujours indiqué notre volonté de rester neutre vis-à-vis des différentes hypothèses, sceptiques comme parapsychologiques.

Vous méprisez les sceptiques et vous êtes contre les sceptiques

« Le loup se déguise en chèvre blanche pour mieux entrer dans la place. Il lui faut pourtant montrer patte blanche sous la porte pour s’authentifier. S’authentifier, voilà la difficulté que va rencontrer ce blog, qui, tout en méprisant les sceptiques bornés, essaie de convaincre de son authenticité. »  Blog D'Agnès Lenoire

« Tu es pro-parapsychologie, et plutôt anti-sceptique » Venom, commentaire sur notre blog

> Nous ne sommes ni pro-parapsychologique ni pro-sceptique. Oui, nous pensons qu’il existe des travaux de parapsychologie qui méritent d’être lus pour leur qualité. Est-on pour autant pro-p

arapsychologique ? Car dans ce cas, nous sommes aussi pro-sceptiques car nous pensons que des travaux sceptiques méritent d’être lus pour leur qualité. Nous ne luttons pas les contre sceptiques : nous proposons un regard critique sur les dérives pseudo-sceptiques et pseudo-parapsychologiques.

Vous vous acharnez contre l'Observatoire Zététique

"la démarche du pseudo-Truzzi n’a pas vocation à expurger

le scepticisme de ses dérives, mais bel et bien une imposture destinée à saper la légitimité des zététiciens en général et de ceux de l’OZ en particulier." Eric Deguillaume, Blog de l'OZ


"De même, lorsque je lis sous votre plume que des comportements aussi condamnables que ceux qui vous ont conduit à soumettre tout commentaire à validation, un "ce genre de pratiques, caractéristiques du pseudo-scepticisme", pseudo-scepticisme auquel vous vous évertuez à rattacher l'Observatoire Zététique, me paraît une fois encore de nature à nuire sérieusement à sa réputation par un amalgame regrettable." Eric Deguillaume, commentaire sur notre blog

Et sur :

http://ufo-logic.xooit.com/t1034-L-Institut-Metapsychique-International.htm?start=30#p12095

> Sur ce forum d'ufologie,  Cortex prétend qu'au lieu d'une critique de certains travaux de l'Observatoire Zététique, nous avons tenter de faire porter le discrédit sur l'ensemble de leur travail sous le prétexte que son président (élu pour un an) ne connaît pas grand-chose à la parapsychologie. Or, nous avons critiqué leurs travaux, mais aussi un principe général énoncé par leur président selon lequel aucun membre de l'OZ ne faisait d'affirmation sans avoir examiner préalablement les faits. Ce principe est rarement vérifié en pratique.

> Nous ne pensons pas que l’Observatoire

Zététique est un organisme pseudo-sceptique. Nous pensons qu’il peut s’agir parfois d’une tendance de l’OZ et de certains de ses membres, mais notre objectif n’est nullement d’arriver à une équation OZ = pseudo-scepticisme. Nous avons reçu l'autorisation de son président pour reprendre ses propos, et nous lui avons laissé la possibilité de les rendre anonymes voire même de les supprimer après leur publication. Nous n’avons pas cherché à réduire la pensée de l’OZ à celle de son président. Nous la trouvions simplement symptomatique du rapport de certains sceptiques à l’égard de la parapsychologie. En outre, notre démarche ne nous a pas dispensé d’une analyse des travaux de l’OZ, comme ce groupe en faisait la demande.

Mise à jour du 22/05/08 : Schéma de répartition des sujets traités. Les travaux de l'OZ sont les plus fréquemment mentionnés, mais ne représentent que 19% du total des articles, ou encore environ 1/4 de la totalité des travaux se revendiquant sceptiques.

Articles_du_Blog_Z_t_tique

Vous n’êtes pas rigoureux

« Oups !...il va falloir d'abord apprendre à faire des liens hypertextes afin d'éclairer correctement sur vos sources, vos appuis et vos références. Courage, la méthodologie, ça s'apprend ! » Commentaire d'Agnès

> Nous ne sommes pas parfaits, et nous faisons notre possible pour être précis et ne pas faire d’erreurs. En l’occurrence, le lien en question fonctionnait mais le site vers lequel il renvoyait ne fonctionnait pas temporairement.

Si vous ne faites pas de protocoles, vous ne servez à rien

« plutôt que de sortir vos boulets rouge en carton pâte, venez plutôt contribuer à l'élaboration de protocoles avec l'OZ » Richard Monvoisin, commentaire sur notre blog

« Ce type d'échange ne permettra pas de faire évoluer les termes du débat. » Nicolas Vivant, commentaire sur notre blog

> Nous aimerions pouvoir mettre en place des protocoles avec des sceptiques mais ne n’avons ni le temps, ni la compétence pour le faire. Nous pouvons simplement donner quelques conseils dans la mesure de nos connaissances actuelles. Ce n’est pas une fuite : c’est un constat face à la réalité dans laquelle nous nous trouvons. Si des sceptiques veulent mettre en place des protocoles, ils peuvent consulter les publications existantes et contacter les centres universitaires.

Vous faites de la propagande pour l’IMI

« Je trouve qu'une organisation dont l'objectif est l'étude scientifique des phénomènes paranormaux perd beaucoup de credibilité si elle est assicié à une institution de "formation" en métaphysique....d'un point de vue "sceptique" je dirais que soit vous avez pas eu des moyens pour finnancer vos travaux, soit c'est un site pour faire de la propaganda au IMI. » Elber, commentaire sur notre blog


"L'histoire commence par la création d'un blog 'zététique' par des sous-marins de l'IMI." Blog Sens-commun


> Ce n’est pas parce que ce blog est produit par le pôle scepticisme du Groupe Etudiants de l’IMI que nous n’avons pas notre liberté de pensée. Si nous citons parfois les travaux de l’IMI, c’est que ceux que nous citons nous paraissent de qualité. Rappelons que ce blog n’est pas à l’initiative de membres de l’IMI.

Vous n’êtes pas crédibles car vous utilisez le terme de zététique. Vous détournez ce terme. Vous êtes une imposture.

« Iniateurs du “zetetique.canalblog.com”, vous torpillez votre crédibilité en défendant votre légitimité dans ce choix, car vous laissez à l’internaute l’impression que vous pensez pouvoir lui faire prendre des vessies pour des lanternes. » Ettepuoch, commentaire sur notre Blog

« les jeunes de l'IMI essaient de détourner la "zététique" » blog de l’Observatoire Zététique


"L'objectif, à peine évident, est de détourner une partie des liens sur la zététique des moteurs de recherche. (...) Tout cela ressemble furieusement à une tentative d'OPA sur le terme "zététique". Ca ne peut être qu'une étape sur le chemin conduisant à se parer des plumes du sceptique, oiseau rare et semble-t-il envié par nos adeptes du paranormal." Blog Sens-commun

« D’ailleurs dans toutes les pages, l’objectif de démolition de la zététique est évident. On a l’impression qu’ils ne pensent qu’à ça. Si on devait leur donner un conseil, ce serait de "lâcher un peu la grappe" aux zététiciens, et d’exposer des études probantes, avec l’esprit ouvert et rigoureux. »  Blog d'Agnès Lenoire

> C’est probablement la critique la plus courante et la plus compréhensible. Nos lecteurs sceptiques n’acceptent pas que nous utilisions le terme de zététique. Pourtant, nous faisons un usage de ce terme qui nous parait en phase avec l’usage qu’en faisait Marcello Truzzi : un scepticisme qui n’est pas une entreprise militante de debunking. Cela passe donc par une analyse critique des écrits parapsychologiques et sceptiques. L’objectif n’est donc pas de détourner ce terme, mais plutôt de revenir à ses sources car nous pensons qu’il a été en partie détourné dans le monde francophone.

L'omission

> Aucun des critiques ayant signalé notre blog n'a mentionné ce qui constituait alors notre annonce principale, à savoir que ce blog devenait l'antenne du site Skeptical Investigations, et était donc soutenu par un comité composé de douze scientifiques, dont de nombreux professeurs d'universités et un prix Nobel de physique. Cette information n'ayant pu échapper à nos contradicteurs, ils ont simplement préféré l'omettre. Il est ainsi fréquent, comme nous avons pu le relever plusieurs fois, que les qualifications scientifiques des chercheurs s'intéressant à la parapsychologie ne soient pas mentionnées afin de diminuer le crédit qui pourrait leur être apporté.

Conclusion

Une personne qui n'aurait pas lu ce blog mais qui écouterait ceux qui le critiquent pourrait ainsi en conclure que : "Nous sommes des croyants, envoyés par l'IMI, pour lutter contre les sceptiques et faire de la propagande pour cette fondation. Nous avons monté une "contrefaçon de la zététique", cette imposture ayant pour objectifs de tromper le public, discréditer les sceptiques et, au passage, gagner de l'argent. Pourtant, nous manquerions de rigueur, nous ne faisons cela que pour sauvegarder nos croyances au paranormal et de toute façon, c'est bien inutile car au fond la seule chose qui compte, c'est mettre en place des protocoles, ce dont nous avons peur."

Voilà, peut-être, ce que vous pouvez entendre au sein des groupes sceptiques nous concernant. C'est dommage, car notre démarche initiale est pourtant bien différente mais cela ne fait que mettre en évidence, à l'heure actuelle, la difficulté des débats et des échanges avec certains sceptiques. Dès lors que nous essayons d'amener un regard sceptique sur certaines dérives pseudo-sceptiques, nous devenons aussitôt non-fréquentable, cela devient louche: nous devons être des croyants, nous devons vouloir gagner de l'argent avec cela, nous devons être des imposteurs... Que signifie un art du doute qui ne peut douter de lui-même ?

Le plus ennuyeux dans cette histoire c'est peut-être, qu'hormis une ou deux exceptions (en particulier Denis et Géraldine, que nous remercions), la plupart de nos lecteurs ne semblent pas s'être intéressés au fond de ce que nous disions, ce qui, d'une certaine façon, confirme nos observations initiales : il est nécessaire d'être critique aussi envers les écrits parapsychologiques et sceptiques. Car bien souvent, le travail critique effectué par certains sceptiques repose davantage sur des préjugés que sur une analyse détaillée et objective des données.