voyanceLes sites de voyance en ligne sont particulièrement nombreux. Sont-ils fiables ? Peut-on réellement obtenir des informations de qualité par le biais des services de voyance par téléphone et par Internet ?

Les charlatans et les escrocs

L'immense majorité des sites de voyance appartient à des charlatans et des escrocs. Ces derniers créent un nombre considérable de sites - qui ont d'ailleurs des architectures similaires et repérables - en recherchant la visibilité la plus grande. Ces sites proposent généralement une « voyance gratuite » en fonction des réponses données à quelques questions. Suite à cette consultation gratuite, une somme d'argent est demandée afin de bénéficier d'autres services...

Ces sites sont un véritable fléau et certains webmestres vivent de la création de tels sites. Ils les conçoivent et les vendent pour plusieurs milliers d'euros au plus offrant. Les acheteurs potentiels peuvent à leur tour espérer des gains conséquents. Il en est de même des sites proposant des contacts téléphoniques avec des « voyants » recrutés de la même façon que pour les hotline, c'est-à-dire dans une population de personnes non douées qui suivent des protocoles prédéfinis. On leur explique brièvement comment satisfaire les clients ; il ne leur reste plus qu'à répondre aux nombreux appels...

Les convaincus et les illuminés

Outre cette multitude de sites gérés par des escrocs, on peut également remarquer l’existence de quelques sites de voyants dont l’approche est manifestement honnête. Cependant, honnêteté ne signifie pas compétence, et les motivations de ceux qui deviennent voyants sont généralement à la rencontre entre croyances et « raisons sociales ». En effet, s’installer comme voyant, n’est-ce pas la possibilité de trouver un emploi somme toute assez confortable, permettant de bien gagner sa vie, et cela sans qualification particulière ?

Les raisons d'un succès

Dans un cas comme dans l’autre, comment comprendre que ces sites aient un tel succès ? Plusieurs raisons sont repérables. La première est sans doute la difficulté psychologique et sociale dans laquelle se trouvent un nombre grandissant de personnes. Face à une vie difficile et tourmentée, il peut s’avérer, pour certains, plus simple d'attendre de l'espoir de ce type de consultations de voyance. Ainsi, nombreux sont ceux qui consultent ces sites afin d'être rassurés concernant un avenir qui leur paraît inquiétant. De la même façon, nombreux sont ceux qui consultent ces services de voyance pour s'entendre dire qu'ils sont exceptionnels, qu'ils vont devenir riches ou retrouver un amour perdu.

Une autre source de ce succès provient de la grande méconnaissance du public d'un certain nombre de biais psychologiques pouvant laisser croire qu'une personne a des perceptions extra-sensorielles. Ces biais, associés à quelques "trucs" de mentalisme, permettent d'impressionner des esprits qui se disent rationnels et sceptiques. L'objet de ce billet n'est pas l’étude détaillée de ces différents procédés. Nous pouvons cependant souligner au passage les plus courants :

  • L'effet barnum : face à des énoncés généraux, nous avons tendance à nous reconnaître dans certains d'entre eux (alors que ces énoncés pourraient correspondre à n'importe qui).

  • La fascination : l'effet barnum se combine généralement à l'effet de fascination engendré par la consultation de voyance, et cela aussi bien par Internet ou par téléphone. Nombreux sont ceux, en mal de merveilleux, qui espèrent ainsi vivre un phénomène exceptionnel dans la rencontre avec une personne censée être douée de capacités extra-sensorielles.

  • Le cold reading : un certain nombre de techniques, appelées techniques de "cold reading", sont particulièrement efficaces pour donner l'impression que l'on sait des choses sur une personne sans pour autant la connaître. Certains mentalistes arrivent à des résultats saisissants en utilisant ces techniques.

  • La communication infra-verbale : Largement sous estimée, et utilisée lors du "cold reading", cette forme de communication permet d'acquérir un très grand nombre d'informations. Par exemple, le temps de réponse de son interlocuteur peut être source de nombreuses ajustements. Ainsi, quand on analyse dans le détail certaines consultations de voyances, on peut remarquer qu'après avoir posé une question, le voyant analyse le temps de réponse du consultant. Si ce temps dépasse une certaine limite (même un temps très court de seulement quelques centièmes de secondes), il saura inconsciemment que sa question n'est probablement pas pertinente. Par exemple : "Avez vous un fils en difficulté actuellement ?". Si la personne ne répond pas rapidement, le voyant analyse inconsciemment  ce temps de réponse et reprend sa question de lui-même "...ou peut-être plutôt une fille ou quelqu'un de votre entourage ?".  De façon générale, l'analyse détaillée de ces signes restent à faire étant donné le peu de travaux scientifiques sur la question. C'est là encore l'une des conséquences du tabou académique auquel nous avons déjà fait allusion qui empêche l'analyse de données qui seraient certainement très enrichissantes de façon générale sur le plan scientifique.

Voyance et perceptions extra-sensorielles.

Comme vous l’aurez compris, il n’est pas souhaitable de consulter les sites de voyance par Internet. Non seulement vous aurez droit à des mensonges, mais vous enrichirez des escrocs qui pourront développer ce type d’activités. Les approches zététiques ont d'ailleurs un rôle essentiel à jouer dans l'éducation du grand public afin qu’il soit en mesure de reconnaître ces escrocs et ces différents biais psychologiques. Il serait également vivement souhaitable que le gouvernement prenne au plus vite des mesures pour lutter contre ces sites Internet. Une loi interdisant les consultations de voyance par Internet ne serait pas de trop.

Pour autant, peut-on réduire la voyance à ces sites Internet ? Tout dépend de ce que l'on entend par voyance. A l'heure actuelle, en France, la voyance semble être principalement un mouvement social, à cheval entre charlatanisme et croyance. Pourtant, la voyance trouve généralement sa légitimité dans l'existence des capacités extra-sensorielles. Cela place d'ailleurs la communauté parapsychologique dans une situation délicate car bien souvent, des travaux de nature expérimentale sont cités à tort et à travers pour légitimer ou prouver la voyance (ceci explique d'ailleurs en grande partie le développement du pseudo-scepticisme qui préfère sacrifier les travaux scientifiques sur la question, de peur de voir ces derniers récupérés de la sorte).


Il parait donc pertinent de différencier voyance et perceptions extra-sensorielles (PES). Deux hypothèses principales sont alors envisageables : soit les PES n'existent pas et la voyance est réductible à des phénomènes psychologiques du type de ceux déjà décrits précédemment, soit les PES existent mais la plupart des voyants n'ont pas de capacités de PES. Ces hypothèses nécessitent, pour qu'on soit en mesure d'y répondre, de plus amples recherches. Car il ne faut pas oublier qu’il existe également quelques rares voyants qui ont accepté de participé à des recherches scientifiques, donnant lieu parfois à des résultats troublants qu’il convient d’expliquer. Mais, quoiqu’il en soit, à l’heure actuelle, le lien entre voyance et perceptions extra-sensorielles semble fort limité…